Language of document : ECLI:EU:C:2010:638


ORDONNANCE DU PRÉSIDENT DE LA COUR

26 octobre 2010(1)

«Jonction»


Dans l’affaire C-468/10,

ayant pour objet une demande de décision préjudicielle au titre de l’article 267 TFUE, introduite par le Tribunal Supremo (Espagne), par décision du 15 juillet 2010, parvenue à la Cour le 28 septembre 2010, dans la procédure

Asociación Nacional de Establecimientos Financieros de Crédito (ASNEF)

contre

Administración del Estado,

en présence de:

Unión General de Trabajadores (UGT),

Telefónica de España SAU,

France Telecom España, SA,

et dans l’affaire C-469/10,

ayant pour objet une demande de décision préjudicielle au titre de l’article 267 TFUE, introduite par le Tribunal Supremo (Espagne), par décision du 15 juillet 2010, parvenue à la Cour le 28 septembre 2010, dans la procédure

Federación de Comercio Electrónico y Marketing Directo (FECEMD)

contre

Administración del Estado,

en présence de:

Unión General de Trabajadores (UGT),

Telefónica Móviles de España SAU,

France Telecom España, SA,

Vodafone España, SA,

Asociación Usuarios de la Comunicación,

LE PRÉSIDENT DE LA COUR,

le premier avocat général, M. Y. Bot, entendu,


rend la présente

Ordonnance

1        Les demandes préjudicielles portent sur l’interprétation de l’article 7, sous f), de la directive 95/46/CE du Parlement européen et du Conseil, du 24 octobre 1995, relative à la protection des personnes physiques à l'égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données (JO L 281, p. 31).

2        Les affaires susmentionnées étant connexes par leur objet, il convient, conformément à l’article 43 du règlement de procédure, de les joindre aux fins de la procédure écrite et orale ainsi que de l’arrêt.

Par ces motifs, le président de la Cour ordonne:

Les affaires C-468/10 et C-469/10 sont jointes aux fins de la procédure écrite et orale ainsi que de l’arrêt.

Fait à Luxembourg, le 20 octobre 2010.

Signatures


1 Langue de procédure: l’espagnol.