ORDONNANCE DU PRÉSIDENT DE LA COUR

13 mars 2019 (*)

« Rectification d’ordonnance »

Dans l’affaire C‑499/18 P-REC,

ayant pour objet un pourvoi au titre de l’article 56 du statut de la Cour de justice de l’Union européenne, introduit le 27 juillet 2018,

Bayer CropScience AG,

Bayer AG,

établies à Monheim am Rhein (Allemagne), représentées par Me K. Nordlander, advokat, Mes A. Robert et C. Zimmermann, avocats, ainsi que par Mme M. Zdzieborska et M. P. Harrison, solicitors,

parties requérantes,

les autres parties à la procédure étant :

Commission européenne, représentée par MM. A. Lewis, I. Naglis et P. Ondrůšek ainsi que par Mme B. Eggers, en qualité d’agents,

partie défenderesse en première instance,

soutenue par :

Stichting De Bijenstichting, établie à Vorden (Pays-Bas), représentée par Me L. Smale, advocaat,

partie intervenante au pourvoi,

Association générale des producteurs de maïs et autres céréales cultivées de la sous-famille des panicoïdées (AGPM), établie à Montardon (France),

National Farmers’ Union (NFU), établie à Stoneleigh (Royaume‑Uni), représentée par M. H. Mercer, QC, et Mme N. Winter, solicitor,

Association européenne pour la protection des cultures (ECPA), établie à Bruxelles (Belgique), représentée par M. D. Abrahams, barrister, et Me E. Muller, avocate,

Rapool-Ring GmbH Qualitätsraps deutscher Züchter, établie à Isernhagen (Allemagne),

European Seed Association (ESA), établie à Bruxelles,

Agricultural Industries Confederation Ltd, établie à Peterborough (Royaume-Uni), représentée par Mes P. de Jong et J. Gaul, avocats, ainsi que par Me K. Claeyé, advocaat,

Royaume de Suède, représenté par Mmes A. Falk, C. Meyer-Seitz, H. Shev et J. Lundberg, en qualité d’agents,

Union nationale de l’apiculture française (UNAF), établie à Paris (France),

Deutscher Berufs- und Erwerbsimkerbund eV, établie à Soltau (Allemagne), représentée par Mes A. Willand et B. Tschida, Rechtsanwälte,

Österreichischer Erwerbsimkerbund, établie à Großebersdorf (Autriche), représentée par Mes A. Willand et B. Tschida, Rechtsanwälte,

Pesticide Action Network Europe (PAN Europe), établi à Bruxelles, représenté par Me B. Kloostra, advocaat,

Bee Life European Beekeeping Coordination (Bee Life), établie à Louvain-la-Neuve (Belgique), représentée par Me B. Kloostra, advocaat,

Buglife – The Invertebrate Conservation Trust, établi à Peterborough, représenté par Me B. Kloostra, advocaat,

Stichting Greenpeace Council, établi à Amsterdam (Pays-Bas), représenté par Me B. Kloostra, advocaat,

parties intervenantes en première instance,

LE PRÉSIDENT DE LA COUR,

avocat général : Mme J. Kokott,

greffier : M. A. Calot Escobar,

l’avocate générale entendue,

rend la présente

Ordonnance

1        Le 7 février 2019, le président de la Cour a rendu l’ordonnance Bayer CropScience et Bayer/Commission (C‑499/18 P, non publiée, EU:C:2019:107).

2        Cette ordonnance contient, dans sa version en langue de procédure, une erreur qu’il convient de rectifier d’office, en vertu de l’article 154, paragraphe 1, du règlement de procédure de la Cour, applicable à la procédure de pourvoi conformément à l’article 190, paragraphe 1, de celui-ci.

Par ces motifs, le président de la Cour ordonne :

1)      Dans la partie introductive de l’ordonnance du président de la Cour du 7 février 2019, Bayer CropScience et Bayer/Commission (C499/18 P, non publiée, EU:C:2019:107), il convient d’ajouter la partie suivante :

« Stichting Greenpeace Council, établi à Amsterdam (Pays-Bas), représenté par Me B. Kloostra, advocaat, »

2)      La minute de la présente ordonnance est annexée à la minute de l’ordonnance rectifiée. Mention de cette ordonnance est faite en marge de la minute de l’ordonnance rectifiée.

Signatures


*      Langue de procédure : l’anglais.