CURIA
rss
recherche avancée
Direction de l'interprétation

Le statut de la Cour de justice et ses règles de procédure établissent un régime linguistique strict qui repose sur la notion de langue de procédure.

En principe, la langue de procédure est choisie par le requérant parmi les 24 langues officielles* de l'Union européenne. Pour garantir l'égal accès de tous les citoyens à la justice, il est en effet indispensable que les parties à une procédure devant les juridictions de l’union puissent chacune s'exprimer dans leur propre langue. C'est pour cette raison que l'interprétation simultanée est nécessaire lors des audiences publiques.

L'interprétation est assurée, lors des audiences devant la Cour de justice et le Tribunal, par la Direction de l'interprétation qui compte environ 70 interprètes permanents. Elle fait également appel, selon les besoins du service, à des interprètes indépendants expérimentés.

La composition des équipes d'interprètes est réalisée en fonction du choix de la langue de procédure, de la langue des États membres représentés lors de l'audience ainsi que des besoins d'interprétation des juges et des éventuels groupes de visiteurs. Le nombre de langues utilisées peut varier d'une audience à l'autre. La fonction de l'interprète n'est pas assimilable à celle du traducteur. Interpréter ne consiste pas, en effet, à traduire littéralement un texte préalablement écrit, mais à restituer fidèlement un message exprimé oralement dans une autre langue que celle de l'orateur. L'interprète travaille ainsi en temps réel, en symbiose avec l'orateur et le destinataire de la plaidoirie.

En savoir plus: 

Conseils aux plaideurs

Régime linguistique

Tous les renseignements administratifs destinés aux auxiliaires interprètes de conférences (AIC) se trouvent sur le Web Calendar (cliquer sur le bouton «Cour de justice»)

Contact: interpret@curia.europa.eu

*L'allemand, l'anglais, le bulgare, le croate, le danois, l'espagnol, l'estonien, le finnois, le français, le grec, le hongrois, l'irlandais, l'italien, le letton, le lituanien, le maltais, le néerlandais, le polonais, le portugais, le roumain, le slovaque, le slovène, le suédois et le tchèque.

.